FootballUne

Élections à la FBF : Amado Traoré rattrapé par la patrouille fédérale.

Dans un communiqué dont Afrik’Sport a eu copie, le directeur de campagne du candidat Amado Traoré s’inquiétait de la bonne tenue des élections du 22 . Pour Léonce Diarra, directeur de campagne, la commission électorale actuelle l’observait pas toutes les mesures d’impartialité et ne respectait pas les directives de la FIFA. Vingt-quatre heures après la sortie de Léonce Diarra, la Féderation burkinabè de Football a répondu dans un communiqué dont nous avons eu copie.

Bessogré John-William SOMDA

COMMUNIQUÉ DE LA FBF

Dans un communiqué lu hier, 8 juin 2020 en direct sur la télévision BF1, et relayé par certains médias ce jour 9 juin 2020, la direction de campagne du candidat à la candidature à la présidence de la Fédération Burkinabè de Football , Amado Traoré, évoque un problème lié à la procédure de la mise en place de la Commission électorale. Selon la direction de campagne dudit candidat à la candidature, l’obligation d’élire les candidats devant siéger à la Commission électorale, comme le recommandent les dispositions de la FIFA, n’a pas été respectée. Elle affirme non seulement qu’il n’y a pas eu d’acte de candidature des membres de la Commission électorale actuelle à plus forte raison leur élection.

Pour la direction de campagne de Monsieur Amado Traoré, les dispositions de la FIFA recommandent la mise en place de la commission électorale lors d’une assemblée générale avant de conclure qu’elle craint pour la transparence et la liberté des élections du 22 août prochain.

C’est avec surprise et étonnement que la FBF a pris connaissance de ce communiqué par l’intermédiaire des médias, car la direction de campagne du candidat à la candidature se doit d’être prudente dans le choix des référentiels lorsqu’il s’agit d’élections du comité exécutif de la FBF.

Le code électoral cité est un code standard élaboré par la FIFA à partir duquel les fédérations peuvent s’inspirer pour élaborer leur propre code. C’est du reste ce que les acteurs du football burkinabé ont fait .

La FBF souhaite renvoyer la direction de campagne signatrice du communiqué à la page 24 du document de la FIFA en rapport avec le sujet. A ce niveau, après avoir décrit les procédures applicables, la FIFA énonce que chaque association doit maîtriser la procédure afin d’assurer des élections transparentes et démocratiques. La FIFA édicte à la même page que « les principes du présent code électoral -type sert de directive pour l’élaboration du code électoral que doit rédiger chaque association membre de la FIFA « .

Ceci veut dire clairement que s’inspirant du code standard, chaque Fédération doit rédiger son code électoral en prenant en compte ses particularités. C’est exactement ce que la FBF a fait par l’adoption de son propre code électoral en assemblée générale à laquelle les membres affiliés ont pris part de façon responsable. Au demeurant, les 5 membres de notre commission électorale ont tous été dûment élus par l’assemblée générale

Il est aisé de comprendre que le code électoral de l’association burkinabè n’est identique à aucun autre code d’une autre Fédération, mais épouse l’essentiel des orientations données par la FIFA .

La FBF estime qu’en décidant de s’engager dans la compétition, chaque prétendant doit ou devrait maîtriser le contenu du code électoral burkinabè afin d’éviter les amalgames, toute chose qui peut être source de tensions inutiles .

Le Porte-parole de la FBF
Alexandre Le Grand ROUAMBA

Partagez...
Share on Facebook
Facebook
Tweet about this on Twitter
Twitter