ActualitésFootballUne

Pape Diouf le Marseillais!

Né le 18 décembre 1951 à Abéché au Tchad, Mababa Diouf de son vrai nom donc le père militaire et d’originaire sénégalaise, responsable du garage gouvernemental à Fort Lamy aujourd’hui N’Djamena. Les parents du nouveau ne reviennent au Sénégal quand celui-ci n’a que six mois et vit alors chez son oncle Jean Paul à Richard-Toll puis en Mauritanie ou il pratique sa scolarité de 6 à 10 ans. Il rentre sur Dakar pour son entrée en cm1 et passera ensuite deux ans au collège Saint-Michel puis au Sacré-Cœur. A 17 ans nait son amour pour Marseille et le sport quand son père décide de l’y envoyer.

Pape Diouf le Journaliste Sportif.

Pape débarque à Marseille a 18 ans avec pour destin et injonction paternelle, devenir militaire comme son père qui s’est battu pour la France pendant la deuxième guerre mondiale. Le jeune Diouf déjà rebelle ne l’entend pas de cette oreille. Pendant qu’il continue ses études à l’institut d’étude politique d’Aix-en-Provence, il entre aux PTT. Ensuite, il abandonnera ses études et rencontre Tony Salvatori champion de France et international de chasse sous- marine employé comme lui des postes qui lui fera lancer sa carrière de journaliste comme pigiste au journal La Marseillaise avant de devenir Journaliste à temps plein. Il couvrira l’actualité de l’Olympique de Marseille pour la Marseillaise pendant plus de 12 ans et rejoint le quotidien sportif Le Sport qui déposera le bilan quelque temps après.

Pape Diouf Premier Agent de joueur Noir.

A la suite du dépôt de bilan du quotidien Le Sport, Pape Diouf décide de se lancer dans le sport business. Il commencera d’abord par organiser des jubilés de footballeurs en Afrique ( Saar Boubacar, Eusebio) avant de devenir agent de joueurs. Ses premiers joueur sont entre autre Joseph Antoine Bell, Basile Boli et plus tard Marcel Desailly, William Gallas , Samir Nasri…

Pape Diouf le Dirigeant (Premier Président de club européen noir).

Pape Diouf rejoint l’olympique de Marseille en 2004 comme manager général charge des affaires sportives et devient par la suite président de l’olympique de Marseille en 2005 sous l’actionnaire Robert Louis-Dreyfus.

L’un de ses éclats fut d’avoir refusé d’envoyer l’équipe première lors d’un classico contre le PSG arguant du non-respect des services de sécurité concernant l’arrivée des supporters marseillais au Parc des Princes.

Sous sa présidence, l’Olympique de Marseille se qualifie régulièrement pour la ligue des champions.

Sous fond de conflits avec le président du conseil de surveillance Vincent Labrune, Robert Louis Dreyfus décide de se séparer de son président le 17 juin 2009.

Pape Diouf reste a ce jour le seul noir à avoir été président d’un club de première division dans les cinq championnats majeurs en Europe.

La vie après l’Olympique de Marseille.

Des 2010, Pape Diouf est aux cotes de Jean-Pierre Foucault, actionnaire de l’European Communication School et de l’institut européen de journalisme et donne des conférences à travers le monde.

En 2012 il est nommé Chevalier de la Légion d’honneur par le président François Hollande

Ambassadeur des paris sportifs.

Suite a l’ouverture des paris en ligne en France en2011, Pape Diouf intervient comme expert pour le football auprès de l’Officiel des Paris en ligne (OPL) avec une chronique sur le sport et les pronostics sur les matchs.

Mort du Coronavirus.

Alors qu’un avion était prêt mardi 31 mars pour son évacuation sanitaire vers le sud de la France, Pape Diouf s’est éteint avant, au service des maladies infectieuses de l’hôpital de Fann, à Dakar. Le président Macky Sall a rendu hommage à « une grande figure du sport, un grand dirigeant engagé et éminence grise du football ». Pour le ministre sénégalais des Sports Matar Ba, il était « un modèle » notamment parce qu’il a été « le seul noir à être président d’un grand club [de football] européen ».

 

Partagez...
Share on Facebook
Facebook
Tweet about this on Twitter
Twitter